Black Bleeding


Black Bleeding
Balmuzette (Drums Moonchild), Le Fred Pisoni (Bass), Alexandre Pomes (Vocals, Guitar Left Hand Path), David Remy (Vocals Coalition), Julien Marchand (Bass, Back Vocals Les Pieds Mobiles, John Merrick, Vhan), David Kircher (Drums)

Black Bleeding fut fondé fin 98 dans le sud de la Belgique par quatre fous dangereux amoureux de riffs torturés et de rythmiques apocalyptiques réunis par une même passion du métal.

Après 3 démos en 99 00 et 02, les protagonistes se séparèrent pour devenir poivrots, pédophiles, ou pire : ministres. DürAlexx (G) se retrouva seul avec sa haine.

Il croisa Balmuzette (ex-Dust, ex-Disjonctor et plein d’autres) au bar et lui fit une proposition indécente... Après avoir usé quelques bassistes et sorti 2 CDs « Worship (2003) et « The Awakening », Black Bleeding est stabilisé (pas mentalement !) en trio avec LE Fred Pisoni (ex-Grinded Artery et autres) à la bass.

Le CD « The Great Satan » sort en 2009. Il reçoit d’excellentes critiques, mais pas autant que « Age of Disgrace » de Pestifer quand même.

2015 eût tété une grande année avec la sortie du mega hit album "A Bright Future", un vrai succès dans toutes les cours de récréation. Aussi Le Fred a du nous quité pour des raisons médicales (perte de couilles) mais nous avons trouvé le remplaçant idéal avec José.

Malgré son handicap (il est jeune) il s'est parfaitement intégré et nous sommes prêts maintenant à écumer les alles de concerts et débits de boison ensemple pour les prochaines décénies. Black Bleeding se situe quelque part entre le Brutal Death, le Grind, le Black Metal, Poje, Monty Python et Yvette Horner. Ne manquez pas Black Bleeding, le seul certificat de ramonage auditif reconnu par les assurances incendie. .

Extreme metal played by grumpy old punks. The real kind : the ones who were around in 1977 and then sold out to become rich exploiting human stupidity.


Albums