Alcest

Tristesse Hivernale tracks

Lyrics


1. TRISTESSE HIVERNALE

Un blanc manteau de neige a recouvert les vastes forêts
Ce froid réconfort, mon âme l'attendait.
Jouissant de ton emprise, pleurant dans tes bras glacés
Lorsque les loups hurleront à la lune enfin je m'endormirai...

Un sinistre tourment s'est emparé des vieux arbres
Aux formes torturées, sur un ciel des plus pâles.

Dans de vastes étendues de cristal
J'ai sombré dans l'oubli
Là où la brume astrale se fonde dans la nuit
Que les vents déchaînés pétrifient ces empires
Je te vénère tristesse hivernale brisant mon cœur de givre

Les étoiles furent reflétées sur de majestueux lacs glacés
De leur splendeur éternelle sauront-elles m'envoûter?
Toujours soupirent les blizzards hantant nos esprits
Leur tumulte infernal se perpétue dans l'infini

Dans de vastes étendues de cristal j'ai sombré dans l'oubli
Je te vénère tristesse hivernale brisant mon cœur de givre




2. LA FORÊT DE CRISTAL

À la tombée de la nuit
Un vent glacial balaiera ces contrées
L'hiver s'est emparé des âmes tourmentées
Le givre sera le linceul de notre funeste destinée

La neige tomba calmement des branches des hauts sapins
Une douce symphonie de la nature qui m'envoûtera enfin
La glace a pétrifié la sinistre forêt
Pour lui accorder une nouvelle beauté...

Le sous-bois est mon domaine
Sombre, inquiétant pour de simples mortels.
Par delà le royaume de la lumière
L'obscurité en ces lieux est éternelle

C'est ici que pleurent les esprits damnés
Errant dans l'oubli, condamnés pour l'éternité.

Sous de majestueuses aurores boréales
Scintillera infiniment la forêt de cristal

La forêt de cristal...




3. EN MÉMOIRE AUX VALEUREUX GUERRIERS

"Pénétrant dans le sous-bois de cette forêt majestueuse
Je m'assis au pied du vieux chêne, là où mes ancêtres sommeillent depuis des siècles"

En des temps anciens, dans les plaines retentirent des cris de guerre
Lorsque la charge décisive sera alors déclarée, les guerriers hurlants martèleront la terre.

En avant mes fiers guerriers,
Brandissez l'étendard de l'impiété!
Contemplant leurs yeux emplis de terreur
Leur sang coulera pour notre honneur

Délivrant ma haine antichrétienne
Je méprise ces êtres pourfendant leur corps
Jouissant de leurs cris, me répentissant de leur souffrance
C'est le son d'une mélancolique hymne à la mort.

Pour la beauté de la nature je saurai venger ces lieux jadis sacrés.
Les miens ont péri des mains de mes ennemis
Mais à présent nous glorifions notre victoire.
L'esprit de mes frères s'est désormais évadé
Mais leur passé restera toujours gravé dans ma mémoire
Leurs actes de bravoure je ne les oublierai jamais...




4. LA MORT PLANE SUR CES CONTRÉES GLACÉES

Une ombre impénétrable approche lorsque le soleil se meurt
Plus noire que mon âme, jouissant du mal et de la terreur
Les vivants agonisent lorsqu'ils sont sous son emprise
Oppressant les mortels d'une ineffable tyrannie
En riant cyniquement des pleurs et de leurs cris

Les arbres se tordent et gémissent, maudits par le cruel maléfice
À l'écoute des bêtes qui pleurent leur désespoir des larmes tombent sur la neige noire

De mon esprit malveillant elle s'empara, m'entraînant aux portes de l'au-delà
La mort plane sur ces contrées glacées pétrifiant ce royaume et les êtres apeurés

L'aurore mit un terme aux peurs et aux ténèbres
Le murmure de la forêt remémore son funeste passage
Mais un jour réapparaîtra la pénombre
Annonçant un mauvais présage...