Crystalium

Diktat Omega tracks

Lyrics

1. ANALYSE DU DIGNE VULGAIRE

"Je me souviens de ce mur"
Amas de chair et d'odeur.
Leur plaisir, ma haine.
Cette insistante perversion.

Le monde a vu sa perte dans notre instant,
les vérités s'essouffler aux pieds des trois putes.

Etre supérieur dans l'infâme au naturel,
En choisir le malaise et se donner la force d'y être performant.
Les valeurs sont mortes, les éthiques abrogées, dans un monde où les moralistes en viennent à déchirer la pudeur des enfants.

2. FANASTISME EN APOGEE

En monde de haine banalisée,
Je suis Alpha et Omega, car en insulte aux éphèmères, j'ai choisi d'être éternité.

J'ai choisi le pire à défaut des constances quand j'ai vu mes pères souiller la mémoire des descendances.
Songe, déplore les cohortes de panzers, anéantir un tapis de nouveaux nés.

Oeuvrons pour l'art des distorsions de masse,
Le déversement de ma saleté en toile,
Puisque le monde s'inspire et s'imprègne de toute notre excellence en violence.

3. MON INTIME GENOCIDE

Mon sang, conducteur des inversions.

Aux pacifistes, la morte de l'art.
Ô mon intime génocide.

Je vous admire en cendre,
Partisans du castrage mental,
Fuyant le déclin de mon sens,
Et la constance de l'anti-vie.
Etre lumière en terre fanante.
L'avenir est et sera,
Le règne après l'effort,
Des excessifs dans la croisade.

J'aurais aimé vos nations,
Porter la paix en héritage,
Si l'ensemble de la création,
Avait placé l'homme primordial.
Et je ne peux m'interdire,
Car rien de vous ne m'est sacré,
De vos peuples et empires,
Que le goût de tout transgresser.

"Toute naissance, comme toute renaissance, s'accomplit dans la douleur et dans le sang."

4. JE

Assumant le statut de pilier des bannis,
Clef de la cité des anciennes races,
Dans le non moi, j'ai vu s'inscrire
les sacrifices d'une vie en marge.
Appel au trident dans la gorge de dieu.
Je suis temple des destructeurs,
Mes mots en grand comme génocide,
D'une vertu née dans l'illégale.
Et en abysses je demande aux cimes,
Ma place au côté des étoiles.

Saluant la violence dans ma constance,
Prônant le don que nous sommes pour la terre.
Devenir pôle, n'en retenir que le rejet,
Narguant la chute d'un monde coupable,
De la haine que porte mon sang.
Je pourrais défier ces empires,
Briser ces colonnes par mes bras.

Et tout ça pour n'en retenir,
Que ma colère n'était qu'éclat.
Exception de penser, j'apporte les lois détrônées,
Sur des théories parlant de paix, sans comdamner la cruauté.
L'essence forte du "Je" en envergure,
Où l'innocence des foules informes
N'applique aucune identité.

Transcende la volonté des hommes,
Et en être écoeuré,
La tête inclinée vers le sol
Par simple fait d'être élevé.

5. UNIFIEZ LES CHAIRS, MES FRERES

Unifiez les chairs mes frères
Mon sang sera vôtre dans l'adversité,
Viser juste, mordre en haine et sacraliser la fraternité,
quand par le feu, le fer lie les viandes.

Unifie nos chairs, mon frère.
J'ai voyagé de l'ombre à la lumière,
De te savoir à la potence de Marianne,
Rêvant de tout brûler, pour le brasier en apogée.

Fédération du sang fort,
L'instant devient l'éternité,
Et en quatre pôles j'irai chercher la puissance qu'il nous faut imposer.
Colère des Dieux, arrache nos têtes en déferlante,
Nos corps aux sphères de l'immense intérieur.

Deux astres en une étoile,
Qu'aurions nous fait pour la mort,
Presser le sang dans nos poings,
Allier nos fluides à la terre.

6. SAIGNE ET HONORE MON TRIOMPHE PAR LE FEU

Vivre est une condamnation à mort.
Je veux plus qu'une existence.
Une quête, un combat, une victoire.

Ils m'ont fait vaniteux et je m'en réclame.
La terre en feu, des océans berçant,
Les morts aux pieds des monuments et
le vent des génèses voyageant l'étincelle.

Je suis l'audience des violences, acteur et activateur.

7. DANS LA SPLENDEUR DE NOTRE IRREVERENCE

Crucifiez moi pour les crimes dont on m'accable,
Ma revanche n'en sera que plus infâme,
Lorsque nos chevaux écraseront les crânes
des enfants de la contre décadence.

Moi, le fils des Harpies, de disgrâce,
Invite à défier les lois d'une faiblesse acceptée.
Faire de la haine une vertu, l'esquisse de
notre révélation au travers des grands changements.




8. EMPIRES ET MERITOCRATIE

[Instrumental]