ADX

La Terreur tracks

Lyrics

1. LES ENFANTS DE L'OMBRE

En l'an de douleur 2153
Les guerres ont consumé la terre
Dans les décombres où se battent les rats
Des enfants pleurent des larmes de colère

Du fond de leur pénombre, ils n'ont qu'une seule idée, la punition
Faire payer à l'homme la vie qu'ils ont gâchée

Dans ces lieux de mort, c'est leur force qui règne
Poursuivant chaque proie dans le silence
Aucun remords, aucun signe de peine
Ne peut troubler le prix des sentences

L'espoir d'un renouveau leur donne les raisons de pourchasser
La race dominatrice qui les a fait prier

Les enfants de l'ombre n'ont ni dieu, ni loi, ni maître
Les enfants de l'ombre ont les marques de la souffrance
Les enfants de l'ombre ont l'espoir noyé de vengeance

Brasiers de l'univers, le temps a changé de position
Les hommes sont tombés, leur vie n'est plus un rêve




2. MARQUIS DU MAL

Du mal pour certains, tu es le génie
Pour les autres tu restes, divin marquis
Tu étais de ton temps sans cesse poursuivi
Pour tes plaisirs impurs, tes écrits et ta vie

Tu t'es battu avec vigueur
Dans la tourmente révolutionnaire
Tous tes récits sur l'impudeur
T'ont consacré ange pervers

Le vice brûlait dans tes yeux
Ta magie du sexe, du viol et du jeu
Dans tes mémoires lubriques, tu jurais
Dévoiler de la cour les intimes secrets
Marquis du Mal

Du fond de ton cachot de la Bastille
De ta plume, tu écorchais les plus belles filles
Déjectant l'acide de tes pensées fertiles
Pour des contes sado, néanmoins subtiles

Atteint des plus dangereuses folies
Tu libéras les fantasmes interdits
Tes jouissance fatales t'ont marqué par le fer
La lanière de ton fouet ne rougit plus la chair




3. ALÉSIA

(Instrumental)




4. LA TERREUR

Le peuple français crache sa misère
Un vent de folie s'abat sur Paris
Les poings levés menaçant les bannières
Rien n'arrête la furie quand elle est sans sursis

C'est l'époque de la terreur
Toute la rage ne cache pas la peur
C'est l'époque de la terreur
La révolte provoquant le malheur

Sommet de l'horreur, place de la tragédie
L'éclat d'une lame joue avec la vie
Les cris sont noyés par le sang des martyrs
L'aristocratie danse au bout des piques

Arrêté, jugé, le roi pli sous la sentence
Toute une dynastie, traînée dans la boue
Faites sonner le glas par le pouvoir des fous
Déchaînant l'orgasme des gens de la violence

Ce fût l'époque de la terreur
Plus de rage ne troublera les cœurs
Ce fût l'époque de la terreur
La révolte annonçant le bonheur




5. MÉMOIRE DE L’ÉTERNEL

Des hommes sont parfois condamnés pour hérésie et profanations
Traînant leur image de mortel en perdition
Du fond des abîmes, les miroirs du crime reflètent leurs visages
Traqués par les créatures du mucilage

Face aux mystères
Esprits des temps et de la nuit
La sentence est telle que tu vivras à l'infini
Face aux mystères
Esprits des temps de l'au-delà
Sanglots et pénitences
C'est à jamais que tu prieras

Ce n'est pas tout à fait le trépas mais le début d'une autre nuit
Pas la quiétude d'une tombe, seulement des cris
Tu sombreras dans le délire et les vapeurs de souffre
Renonçant à fuir, tu tomberas au creux du gouffre




6. LE BLASON DE LA HONTE

Grand Maréchal, Duc de Bretagne
Le compagnon de Jeanne
Gloires et honneurs dans les batailles
On te craint dans les campagnes

Meurtres et sévices
Bardé de fer
Pleurs et supplices

Loin de la cour, l'instinct sadique
Jeunes enfants entre tes serres
Cérémonies, prières tragiques
Du sang sur tes immenses terres

Soldat du diable
Le blason de la honte
Fièvres incurables
Le blason de la honte

Désemparé, des crimes sans nom
Les hommes te jugeront
Horrible monstre, sordide et lâche
Au Christ on voilera la face




7. TOURMENTE ET PASSION

Forgée dans le plus dur métal, née de la main d'un dieu
Rien n'est égal à sa pureté
Siècle après siècle, le temps a changé sa beauté

Étranges lueurs d'un regard de sage
Tant de conquêtes, tant de désirs
Du fond des âges, elle dicte ses messages
Des peuples luttent, des peuples se déchirent

Foudre et tonnerre, statue aux pouvoirs magiques
Cris et colères, honorée jusque dans la mort

Violences charnelles des gloires et des combats
Chacun donne son corps pour une autre vie
Ensorcelé par la force de ses lois
Nul ne renonce à payer le prix

Foudre et tonnerre, statue aux pouvoirs magiques
Cris et colères, honorée jusque dans la mort

Tourmentes et passion, objet de douleur
Tes proies sont torturées
Tourmentes et passion, objet de torpeur
Ils tomberont à tes pieds

Prêchant le mal au seuil de la névrose
Vision charmeuse de ses rituels
Gorgée de sans provoquant toutes les forces
Elle périra du feu de la terre

Forgée dans le plus dur métal, tuée de la main des dieux