High Power

Les Violons de Satan tracks

Lyrics

1. AVOCAT

Avocat de la nuit, fossoyeur de l'espoir
T'as la robe qui déteint, ton âme est si noire
Tu vas presque nous dire avec des yeux mi-clos
Que c'est une soutane qui habille ta peau.

Avocat,
Avocat, va au diable !

Et quand près du perchoir tu élèves les bras
Au nom de la justice, tu étouffes ta proie
Plus l'argent pèsera dans tes poches de rapace
Plus la loi cassera ses dents sur ta cuirasse.

Avocat

Avocat de la nuit, ta robe a la couleur
De la fosse qui t'attends, humide comme la peur
Mais prends garde à toi, qu'à violer la balance,
Le glaive ne s'abatte dans un dernier silence.

Avocat,
Avocat.




2. SOUS L'OEIL DU COBRA

Monte la pierre jusqu'aux enfers
Brise ta vie et retiens ta colère
La cathédrale, c'est ta bataille
Tes funérailles pour des saints de vitrail.

Toi, qui cognes sous l'oeil du cobra
Toi, qui donnes ton deuil au judas

Donne ta chair au sanctuaire
Ton dos saigne sous le fouet de la prière
Sur ta bannière, règne Lucifer
Ta sueur brûle ses ongles de fer.

Toi, qui cognes sous l'oeil du cobra
Toi, qui donnes ton deuil au Judas

Le cardinal au coeur métal
Jette une messe sur ta pierre tombale
Et après toi, d'autres forçats
Viendront sauver leurs âmes pour la croix.

Toi, qui cognes sous l'oeil du cobra
Toi, qui donnes ton deuil au judas (x2)




3. LE DERNIER ASSAUT

Le soleil mord la terre vérolée
Pas de renfort, tu vas crever
L'ennemi prépare la fin d'un bâtard
Sur ton trou noir planent les busards
L'oeil de la peur brule ta peau
Sous la fureur du dernier assaut

Sur ta chair, les tripes de l'enfer
Sur ta chair les griffes de l'enfer

Le drapeau blanc, tu l'as arraché
Pour des pansements de sexe éclatés
Les barbelés serrent entre leurs dents
Les corps brulés, puanteur du vent
La nuit se jette sur tes sanglots
Rien n'arrête le dernier assaut

Sur ta chair, les tripes de l'enfer
Sur ta chair, les griffes de l'enfer




4. REBELLE

Rebelle, toi la nuit
Ton bras frappe sans bruit
Mortel, le vieillard
Pleure sous ton rasoir
Prise dans ton guet-apens
L'ombre va cracher le sang (x2)

Sensuelle, tes lèvres
Sucent le sang de mes rêves
Fidèle, dans le noir
La peur casse ton regard
Ton regard

Prise dans ton guet-apens
L'ombre va cracher le sang

Ruelle, ta loi
Hurle dans les gravats
Cruelle, toi la nuit
Tu bénis le maudit
Le maudit

Prise dans ton guet-apens
L'ombre va cracher le sang




5. HEAVY ROCK

T'as beau fermer les yeux devant les poignets de force
Tachés de sang et de boue, d'une jeunesse féroce
La violence est partout, elle est comme la mort
Le hard lui fait l'amour, pendant que toi tu dors.

Heavy-rock dans la ville, heavy-rock
Heavy-rock dans la ville, heavy-rock

Il est né à la rue, dans les yeux d'une victime
Il sent le pavé mouillé par le brouillard des usines
Il baise la main de la vieille qui tremble de crever
Crache sur le missel quand un ami s'est flingué.

Heavy-rock dans la ville, heavy-rock
Heavy-rock dans la ville, heavy-rock

Tapes bien sur les riffs qui déchirent le silence
Cogne sur les récifs d'un monde qui s'offense
N'enterre pas les vivants car le heavy palpite
Comme un coeur de géant dans une vie trop petite.




6. PAR LE SANG ET L'ACIER

Une prière pour une agonie
Pour toi mon frère, trois larmes dans la nuit
Oublie ce père et sa folie
Qui marbrait sous ses lanières ton corps meurtri

Je maudis pour une éternité
Je maudis par le sang et l'acier

Tes yeux clairs ont brulés mon coeur
Dans la poussière tu rampais sous la peur
Pour étouffer, étouffer tous tes cris
Je léchais tes blessures sans faire de bruit

Je maudis pour une éternité
Je maudis par le sang et l'acier

Que la lumière aveugle le soleil
Que sa crinière déserte le ciel
Ses éclairs, éclairs satin de feu
Glisseront sur tes paupières des rêves bleus...




7. LES VIOLONS DE SATAN

Pluie de feu aux ailes d'or
L'étoile pleure d'étranges diadèmes
Sur le front d'une croix qui saigne
Clouée par le remords

Et la mort règne au coeur de la nuit
Et la mort vie au coeur de la haine
Au nom du père
Au nom du fils
Que l'heure vienne
Du sacrifice

L'aigle de cristal étouffe le vent
Pour offrir son râle aux violons de Satan

Plantées dans la roche, des mains enflammées
Allument les torches pour rougir le fouet
Pour un dieu barbare
L'ombre au sexe laser
Féconde la pierre
Ridée par un soleil noir

Et dans les brumes éternelles
Des anges gardent l'arc-en-ciel
Prisonnier à vie de l'infini

Au nom du père
Au nom du fils
Que l'heure vienne
Du sacrifice
L'oeil crevé d'une hyène
Sur la vierge s'endort
Déposant sur ses chaines
Une larme d'aurore