ADX

Résurrection tracks

Lyrics

1. VII

(Instrumental)




2. RÉSISTANCE

Si ta tête cogne contre les murs
Si ton cerveau éclate
Si ta vie n'est faite que d'ordure
Hanté par les menaces

Le mal de vivre n'est pas ce que tu crois
La loi pour tous, ou chacun pour soi

Résistance
Dans ce monde
Résistance
Dans ce monde

Diviser dans le choix des armes
Paroles ou bien combats
Difficile de sécher tes larmes
Quand tu portes ta croix

Dynastie d'un temps révolu
Subir dans le mépris
Ton image est le cri de la rue
Prends garde à cet oubli




3. L'OMBRE DU DÉSESPOIR

Je suis l'ombre du passé
Le tourment de vos nuits
Je voyage dans vos rêves
Dans l'attente de vos cris

Je suis le mal en personne
L'acide de vos mémoires
Je suis le brouillard de l'âme
La mort dans le miroir

Je suis le pouvoir
Le désespoir

Je suis la goutte de sang noir
Le poison dans la vie
Je suis l'image du cafard
Les larmes de l'ennui

Je suis le seuil de la pénombre
Le temps des malheurs
Je suis le corps dans les décombres
La soif de la peur




4. LE MAUDIT

Maudit fut ce jour de misère
Où tu entras dans ma vie
Passant tous ces corps par le fer
Tu as brisé mon paradis

Du fond des nuits je te maudis
Toi et tes fils

Du fond des nuits je te maudis
Toi et tes vices

Les anges sont descendus sur Terre
Pour supplier et pour pleurer
Depuis ce jour à chaque instant
Mon seul désir, te retrouver

Mes dernières forces sont aussi sombres
Que ton cœur que je sens battre
Je prie ce soir pour cette rencontre
Entre le mal et le mal




5. SNIPER

Fléau de guerre
Sniper
Cerveau de pierre
Sniper
Ennemi sans visage
Sniper
Soldat sans courage
Sniper

Traquant la vie dans son viseur
Couvert de sang, couvert de sueur

Chasseur de proie
Sniper
Mort sans combat
Sniper
Tir dans la nuit
Sniper
Fauche sans un cri
Sniper

Pour un pays
Sniper
Pour un parti
Sniper
Pour un contrat
Sniper
Sans foi ni loi
Sniper




6. L'ESPRIT MALADE

De tous mes actes, je n'ai nul souvenir
Seulement un brouillard dans ma tête
Prisonnier de cette voie qui dictait mes délits
C'est la nuit que rodait la bête

Je suis la proie du Diable dans mon crâne
De mon esprit malade
Je suis la proie du Diable dans mon crâne
Et mon esprit se damne

Du fond de cette cellule, je revois mon passé
Avant que la folie me guette
Usé par un travail, usé par mon métier
Le surmenage fut ma perte

De mon procès, je n'ai rien ressenti
De ces femmes qui hurlaient « à mort »
M'accusant toutes du crime de leurs filles
Griffant l'air de leurs doigts vengeurs

Maintenant seul au fond de mes pensées
Dernier refuge du condamné
Quand cette lame viendra lécher mon cou
Enfin libre soulagé de tout




7. DE L'AUTRE CÔTÉ

Allongé sur ce lit glacé
Je sens mes forces m'abandonner
La souffrance est trop forte pour pouvoir continuer
Ma décision est prise, je préfère m'en aller

Mais qui y a-t-il de l'autre côté
Est-ce la fin ou le début d'une autre vie
Mais qui y a-t-il de l'autre côté
Est ce les portes qui mènent tout droit vers l'infini

Mes yeux fixés sur ce plafond
Ma vue se trouble de visions
Déjà mes veines se vident d'un sang empoisonné
Cette liqueur subtile qui m'a emprisonné

Plus de question, plus de combat
Plus de raison, plus de pourquoi
Je n'ai aucun ami pour pouvoir me pleurer
Et je n'ai plus d'envie pour pouvoir résister




8. LA DAME NOIRE

Qui es-tu toi qui prononces mon nom
D'où viens-tu, d'une malédiction
Ton image m'est pourtant familière
Sur l'instant je ne peux me rappeler
On dit que tu parcours la région
Chevauchant telle une contagion
Es-tu ce genre de prédateur
Qui porte une liste dans son cœur

Aimante, souriante
Le froid baiser de la Dame noire
Aimante, souriante
Le regard vide de la mort

Cette odeur et ce frisson glacial
Le plaisir d'un baiser nuptial
Tu me sembles bien orgueilleuse
Tu me sembles bien malicieuse

Je pensais avoir encore du temps
Mais déjà cette odeur de sang
Un grand voile s'est abattu sur moi
La caresse du destin sur sa proie




9. JEUX DE CHAIR

Toi qui est venu me voir ce soir
Toi qui est venu si tard
Ta curiosité est dépassée
Par tes peurs et tes pêchers

Tu sais trop ce que l'on dit de moi
Tu sais trop ce que j'évoque
On m'a souvent craint et détesté
Mais toutes vos envies honorées

Chair contre chair
Disciple et maître
Chair contre chair

De simples jeux en simples gestes
Rien ne trouble mes caresses
Les soupirs deviennent souffrance
Du plaisir à l'inconscience

Je paralyse ces corps de femmes
De mes étreintes je les condamne
A mes amours, à mes conquêtes
Qui viennent à moi telle une quête




10. RÉSURRECTION

Oublié, je le fus certainement
Enterré, battu dans mon sang
Sortant de mon sommeil
Je revois la lumière, je revis

Souviens-toi qu'il y a longtemps
Souviens-toi d'avant
J'étais un prêtre, j'étais le bien
J'étais le chasseur de païens

Souviens-toi de ta croyance
Souviens-toi l'allégeance
J'étais la foi, j'étais la force
J'étais le peur et l'ordre

Résurrection
Je revoie la lumière
Je revis

Souviens-toi de mes légions
Souviens-toi du bon
J'étais le guide, j'étais le souffle
J'étais au dessus de tout

Souviens-toi de mon visage
Souviens-toi du sage
Obéir, ne pas trahir
La gloire, le règne et mourir




11. MARQUIS DU MAL

Marquis du Mal
Du mal pour certains, tu es le génie
Pour les autres tu restes, divin marquis
Tu étais de ton temps sans cesse poursuivi
Pour tes plaisirs impurs, tes écrits et ta vie

Tu t’es battu avec vigueur
Dans la tourmente révolutionnaire
Tous tes récits sur l’impudeur
T’ont consacré ange pervers

Le vice brûlait dans tes yeux
Ta magie du sexe, du viol et du jeu
Dans tes mémoires lubriques, tu jurais
Dévoiler de la cour les intimes secrets
Marquis du Mal

Du fond de ton cachot de la Bastille
De ta plume, tu écorchais les plus belles filles
Déjectant l’acide de tes pensées fertiles
Pour des contes sado, néanmoins subtiles

Atteint des plus dangereuses folies
Tu libéras les fantasmes interdits
Tes jouissance fatales t’ont marqué par le fer
La lanière de ton fouet ne rougit plus la chair