Imperial (FRA-1)

Thrasheurs 13 tracks

Lyrics

1. THRASHEURS 13

On est les thrasheurs de la plage
Métal,plage et coquillages
On a sortit serviette et maillot
Du métal à fond dans l'auto
Ils ont dit "bonne est la météo"
Y a les tchotches qui font du mono
Les touristes se font griller la peau
Quarante degrés au dessus de zéro

On écoute du métal
Au rythme des cigales
Les thrasheurs de Marseille
Pas pareille

Le matin,poitage à l'ASSEDIC
A midi,prépare le pique-nique
Le poste à cassettes pour la 'sique
Pour se caler dans la crique
Thrasheurs immatriculés "treize"
Le soir allument quelques braises
Pour faire griller les merguez
Des joints et un pack de "seize"

Avant de conclure,sachez
C'est pas comme çà toute l'année
L'hiver,ici,on se fait chié
On ressort le "perf" clouté

On écoute du métal
Au rythme des cigales
Les thrasheurs de Marseille
Pas pareille




2. CENSURE

Je suis traqué par les chasseurs de prime
Je crache mes rimes sur la vermine
J'éclabousse leurs frimousses avec ma frime
Mes mots explosent dans leurs gueules comme des mines
Ils disent que mes rimes enveniment la violence
En fait ils ont peur que ma vérité les abime
En France la lucidité est un crime
Mais qui dans l'histoire est la victime?
Ils pretextent que mes mots sont amers
Pour enfoncer et condamner ma bannière
Avec des préjugés datant de l'avant-guerre

Je suis seul assis devant des adversaires
Qui jugent avec des lois qu'ils disent réglementaires
Je préfére rester un inculte ou un corsaire
Plutot que m'incliner ey mordre la poussière

Quelqu'un qui défend la démocratie dans son pays
N'est qu'un bandit qui déshonore sa patrie
La liberté d'expression mène droit en prison
A moins d'avoir les couilles pour passer à l'action

J'attend comme la vipère cachée sous sa pierre
Je mord la chair,mon venin enfin se libére
Il évolue dans l'organisme comme un cancer
Il contamine un systéme judiciaire à refaire

Je suis chassé par les chasseurs de rimes
Qui balancent nos idées,nos cultures dans un abime
Qui manipulent les gens avec leurs élocutions
Et qui poussent la population à la délation




3. GOUVERNER

Gouverner pour la gloire
Lune de pouvoir
Le tyran se prépare
A l'abri des regards
Ne rien laisser au hasard
Ecarter les bavards
Bien choisir ses mouchards
"Le flingue dans le tiroir"

Sur les photos
On ne voit que les dents
Dans les journaux
On ne voit pas qu'il ment

Sur les photos
On ne voit que les dents
Dans les journaux
On ne voit pas qu'il ment

Gouverner est un art
Le juste répare
Les dossiers qui s'égarent
Sont mis à l'écart
Bien rangés dans un placard
Surveillés par des cafards
Percevant des pour-boires
Personne ne doit savoir

Gouverner est une science
Manipuler à distance
Nécéssite la patience
Savoir ce que les gens pensent
Favoriser leurs dépenses
Eviter les défaillances
Acheter ce silence
Que l'on nomme "secret-défence"

Gouverner est une technique
Dure en est la pratique
Seul un esprit pratique
Peut récolter du fric
Au nom de la république
Grace aux devoirs civiques
Briques aprés briques
Le pouvoir se fabrique

Sur les photos
On ne voit que les dents
Dans les journaux
On ne voit pas qu'il ment
Recouvrir la brèche
Rallumer la mèche
Les sondages montent en flèche
Les caisses de l'état s'asséchent

Les élection approchent
Il faut se remplir les poches
Ignorer les reproches
Les accusations ricochent

Sur les photos
On ne voit que les dents
Dans les journaux
On ne voit pas qu'il ment




4. REBELLION

Entend le cri du peuple qui se doute
Un peuple escroqué vient te barrer la route
La haine vient aprés un moment de lucidité
Toi t'as juste à mentir ou à le fermer

Tu vis en te gavant avec les sous des gens
T'as appris comment leur faire cracher l'argent
Tu leur dis que les taxes sont d'intéret public
Et tu vas claquer leur fric dans des soirées chics

Entent le cri du peuple qui éxplose
Devant ce système que tu lui impose
Les promesses éphéméres font effet de caresses
Des caresses destinées à tout les chiens en laisses

Le peuple vit dans une secte organisée
Gouvernée par des vieux les poches pleines de billets
Alors nous on paye et on pose pas de questions
On se dit que c'est pour le bien de la nation

Assis sur un canapé,bloqués devant la télé
Des gens vont écouter ton discours trafiqué
Ils auront l'impression que leur vie va changer
Mais la dure réalité est là pour te démasquer

Le peuple a voté pour tes idées avariées
Qui le pousse jour aprés jour à se rabaisser
Devant la médiocrité de tes fausses vérités
Que tu as presque réussi à banaliser

Ecoute le peuple qui sonne le clairon
Il a pété les plombs,c'est la révolution
T'as pas eu le temps de donner ta démission
Tu peux toujours tenter d'aller prendre un avion

Tout acte de trahison
Envers notre nation
Sera puni par la prison
Ou la mort par pendaison
Allez,venez et votons
Il faut punir ces larrons
Place à la rebellion
Ne parlons plus,agissons
Tu es démis de tes fonctions
Tu es démis de tes fonctions




5. LES TABLEAUX ROUGES

J'entend faire bon usage de vos os
Avec votre sang,je ferai de beaux tableaux
Je m'éssaie à l'art entre deux batailles
Cela vous épargne de pénibles funérailles
Sur une toile faite avec votre peau
Ma folie artistique guidera mon pinceau
"Sous une lune rouge se dresse un charnier..."
Je peint ma vie sans ne rien cacher

J'entend faire bon usage de vos os
Je les broierai tous avec vos boyaux
Un beau mélange aux couleurs nuancées
Pour peindre les viscères de corps éventrés
J'expose mes oeuvres dans les villages
Pour montrer au peuple mon vrai visage

Pour lui montrer que la mort n'a pas d'age
Elle peut faire de beaux paysages
La lune rouge surgit des nuages
Les soirs où mon navire prend le large
Elle a comprit que l'art me soulage
Préte à passer à l'abordage

La mer déchirée provoque des naufrages
Le pouvoir de la lune fait des ravages
Je commence à peindre les gens qui nagent
Avant que les requins ne se les partagent

Je crée un art facile à comprendre
Qui vous donne une soudaine envie de rendre
Mes tableaux réduisent votre peuple en cendres
Sachez qu'ils sont plus durs à peindre qu'à vendre

La lune m'inspire dans mon délice
Je peint mes victoires et ma gloire
Le peuple martyr va mourir
Cédant sous le pouvoir de mon art

Fermez les yeux
Si mes tableaux vous dégoutent
Je peint pour tout ceux
Que la lune envoute